• la tour

    Texte écrit en septembre 2005 pour Coïtus Impromptus. Sujet: "la tour".

    «Quelle tour !», murmura t’elle, émue, en s’éloignant un peu, afin de mieux contempler la colonne dressée dans son étrangeté.

    On aurait plutôt dit un menhir légèrement bosselé, satiné, couleur de terre brune; érigé dans sa fierté solitaire au milieu d’étendues plus claires, montagnes duveteuses et vallons de dunes presque lisses.


    Tout en bas du monolithe artisanal, des buissons noirs se serraient comme les douves entourent un château. Un fumet d’herbes et de musc montait à ses narines.

    Les papillons roses se mirent à voleter doucement sur la colonne et s’y collèrent, s’y engluèrent, visqueux, ne sachant pas mourir.

    Elle ouvrit sa bouche, étonnée et ensorcelée, et la nuit sembla se poser sur la coupole un peu rosée.
    Obscurité sans étoiles, un espoir de fin du monde.
    Au creux de la nuit repliée, la fumée liquide épancha sa blancheur.

    Il cessa un instant de caresser ses cheveux et poussa un soupir.

  • Commentaires

    1
    Ka
    Jeudi 18 Mai 2006 à 12:00
    Délicatement écrit ...
    2
    Ulysse
    Jeudi 18 Mai 2006 à 12:00
    Joliment décrit ce voyage dans les cieux. :0002:
    3
    fazou
    Jeudi 18 Mai 2006 à 12:00
    Merci… Ça peut-être agaçant de ne pas saisir le sens d'un texte tout de suite, puis génant de le comprendre…Pour moi c'est un peu de "la proésie", de la prose poétique.Spécial, quoi.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    cocole
    Jeudi 18 Mai 2006 à 12:00
    ah oui!! fut lire plusieurs fois avant de comprendre, c'est comme un jeu!! tout est jeu, non??
    5
    Grenouille de Bén
    Jeudi 18 Mai 2006 à 12:00
    J'ai peur de comprendre... Mais oui, c'est bien ça. Comme c'est joliment écrit. De la proésie prosaïque...Tu nous joues de drôle de tour.
    6
    dick shaver
    Vendredi 19 Mai 2006 à 12:00
    ce texte est un TOUR de force. parce qu'il est toujours difficile de doser entre l'image évocatrice et la description réaliste. Dans ce texte, ce n'est pas TOUR à TOUR mais délicatement imbriquées que les images se construisent. Abusé, le lecteur hésite entre l'intuition de ce qu'il entrevoit et la conscience de ce qu'il a parfaitement compris. Bref, tu lui joues un bon TOUR. ;-) Super ton texte.
    7
    P.C
    Vendredi 19 Mai 2006 à 12:00
    ça c'est de l'érotisme. Tes mille et une nuits
    8
    Christ.ian
    Vendredi 19 Mai 2006 à 12:00
    Un vrai plaisir textuel
    9
    LE LAPIN
    Vendredi 19 Mai 2006 à 12:00
    Obsession textuelle, mais quelle est cette verve? Il n'y a pas de fumée sans feu!
    10
    fazou
    Vendredi 19 Mai 2006 à 12:00
    Vos mots chaleureux sont tout fleuris de jeux spirituels, chaque image en retour est une expression personnelle touchante! Merci!
    11
    diane
    Samedi 20 Mai 2006 à 12:00
    Salut Fazou !! Bon,alors je l'ai lu deux fois,parce que la premiere fois,j'avais un doute...La deuxieme ,plus.. En general,je ne lis pas tous les comm. , mais là,je voulais savoir ce que les autres en penser... Toute en douceur.."ce texte " c'est mieux.C'est mieux sans les images.Bon,je le relis encore une fois et je repars .. bise D T .
    12
    diane
    Samedi 20 Mai 2006 à 12:00
    Bon,ben mes comm. ne marchent pas ...M---E
    13
    philippe charpentier
    Samedi 20 Mai 2006 à 12:00
    Tu as la verve turgescente en ce moment.
    14
    fazou
    Dimanche 21 Mai 2006 à 12:00
    Sans les images??
    15
    fazou
    Dimanche 21 Mai 2006 à 12:00
    Je ne sais pas ce qu'a over-blog en ce moment, il est d'un lent…
    16
    fazou
    Dimanche 21 Mai 2006 à 12:00
    Parfums capiteux tout en langage fleuri…J'ai d'autres extraits, mais plutôt comme "les bonbons, et c'est bien moins présentable…":0036:
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :